Socket : Le rôle du socket de processeur au cœur de l’ordinateur

socket de processeur

Si vous vous intéressez au côté purement technique de votre ordinateur, découvrez le rôle du socket installé au cœur de votre PC fixe ou ordinateur portable. Le socket que l’on peut traduire par le mot “prise”, est l’élément fixé sur la carte-mère qui reçoit le processeur. Il sert donc de contacteur et permet de venir mettre en place votre processeur.

Qu’est-ce qu’un socket ?

Le socket est installé en usine sur la carte-mère. Il s’agit d’une prise de forme carrée d’environ 5 cm de côté qui est composée de nombreux trous dans lesquels vous venez installer votre processeur. Ces trous sont disposés d’une façon à recevoir un seul modèle de processeur qui doit donc être compatible à 100 % avec le socket installé sur la carte-mère.

Son rôle de contacteur est complété par celui de transmetteur entre carte-mère, processeur et chipset qui participe à la gestion et à la distribution des données échangées entre ces différents composants internes.

De la qualité de votre socket dépend le bon fonctionnement des différents éléments et composants de votre PC. Il est donc un des éléments centraux de votre carte-mère bien qu’il soit coincé entre votre carte-mère et votre processeur.

La relation entre socket et processeur

Vous devez vérifier avant tout le type de socket installé sur votre carte-mère lors de la sélection d’un nouveau processeur pour votre ordinateur. En effet, chaque socket peut recevoir un modèle dédié de processeur. De plus, vous devez également vérifier que l’ensemble de paramètres liés à votre carte-mère et votre chipset sont bien concordants, comme par exemple la capacité du chipset à supporter la puissance de votre processeur ou que votre bios est bien d’une version compatible.

Ainsi le quatuor carte-mère, chipset, socket et processeur travaillent-ils de concert et déterminent la puissance de votre ordinateur, mais également, la vitesse de l’affichage des données après traitement par le processeur, la capacité de gérer vos périphériques USB externes et internes, sans oublier la capacité du nombre d’unités de stockage.

Nous sommes donc bien ici au cœur de votre ordinateur par la carte-mère, le chipset et le socket, et dans le cerveau par le processeur.

Voilà pourquoi il n’est pas toujours aussi simple de faire évoluer les composants internes de notre PC puisque tous ces éléments se doivent d’être compatibles.

Comment bien choisir le socket de son PC ?

Le modèle du socket est propre à chaque carte-mère. Cela signifie que les fabricants adaptent la fabrication des processeurs aux types de sockets disponibles sur le marché et non l’inverse. Si l’on a coutume de dire que socket et processeur doivent être compatibles, nous allons voir que d’autres éléments entrent en ligne de compte dans le choix du socket.

Si vous désirez investir dans un socket, vous devez impérativement vérifier les points suivants :

Le type de processeur que vous désirez installer :

  • le modèle de carte-mère ;
  • le chipset présent sur la carte-mère ;
  • la quantité de mémoire et surtout son type.

Comme il n’est pas toujours simple de tout accorder parfaitement, il est conseillé de changer à la fois la carte-mère, son chipset et le processeur plutôt que de procéder à l’évolution technique d’un seul de ces composants.

Ce changement complet vous permet ainsi d’installer une carte-mère, un chipset et un processeur de même génération, 100 compatibles et surtout qui ne subiront pas individuellement l’obsolescence que l’on sait assez courte sur les ordinateurs fixes ou portables.

Comment changer le socket de son PC fixe ?

Nous venons de voir que le socket relie le processeur à la carte-mère. Cette prise est composée de mini trous qui relient entre eux des connecteurs très fragiles. Si vous avez déjà retiré à plusieurs reprises votre processeur, les broches de votre socket peuvent avoir été endommagées, ce qui nécessite de changer votre socket pour un modèle neuf.

Le changement du socket de votre CPU demande de la précision et de la patience afin de ne pas risquer d’endommager des pièces plus que sensibles et qui participent au bon fonctionnement de votre ordinateur.

Pour cela, vous allez dans un premier temps, débranchez votre ordinateur du secteur ainsi que les périphériques comme l’imprimante, le scanner ou le disque dur externe.

Lavez-vous minutieusement les mains et touchez le robinet pour retirer toute électricité statique qui est un des ennemis de votre ordinateur. Munissez-vous d’un tournevis cruciforme pour ouvrir votre boîtier ou retirez les ailettes de fermeture si celui-ci en est équipé.

Rendez-vous à l’emplacement de votre processeur. Retirez avec précaution les vis de fixation du dissipateur thermique et du ventilateur surmontant votre processeur et tous les branchements et pièces qui peuvent gêner voter manœuvre.

Pensez à prendre en photo la configuration pour vous faciliter le remontage. Retirez ensuite le processeur que vous stockerez à l’abri de la poussière dans un sac plastique antistatique.

Saisissez le socket et retirez-le de son support en restant le plus vertical possible. Ouvrez la pochette de votre nouveau socket et procédez à son remplacement. Remontez ensuite le processeur en plaçant les broches femelles dans celles mâles.

Déposez une grosse noix de pâte thermique sur le dessus de processeur et installez le ventilateur. La pâte thermique va assurer la transmission de la chaleur entre le processeur et la partie métallique de votre ventilateur.

Rebranchez votre processeur tel qu’il l’était avant démontage puis refermez votre boîtier de PC. Allumez votre ordinateur. Celui-ci devrait démarrer si vous n’avez pas changé la carte-mère ni le processeur.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :